Haize Hegoa
Aux Basques de Bérod!

Aux Basques de Bérod!

Fred Romary publie dans Parapente Mag (fev 2020) cet article qui retrace les séjours de quelques haizehegoiens avec Patrick Bérod. Il les aura mené dans les Alpes et la sierra de Gredos pour exploser leurs records.

Ce matin du 12 Juin 2019, nul ne pense vivre une telle journée de parapente. L’ambiance est détendue au départ de la navette, mais encore faut-il être à l’heure…car Patrick n’attend pas 😉

La veille, déjà 4 pilotes collés aux basques de Patrick dépassent les 100 KM dans des conditions ventées et pas faciles, dont notre doyen Peter de 73 ans. Respect !

La semaine commence bien. Le briefing du soir pour le lendemain est rapide : « demain ça vole ! Ça vole bien ! » On se couche sur nos 2 oreilles, si Berod l’a dit, c’est que c’est vrai !

Briefing clair et concis au petit déjeuner, on se laisse porter toute la semaine et ce jour seul Patrick sait vraiment ce que les conditions nous réservent… Une journée de dingue en perspective nous attend ! Et même lui en sera surpris.

Et pour cause, le plan de vol prévoit de décoller du col de San Estéban, au-dessus du site connu de Pedro Bernardo, déco sauvage que seul Patrick et ses compères connaissent, et de survoler les crêtes plein Ouest en passant le point culminant de la sierra de Gredos, le pic Almanzor à 2592m.

L’aller d’environ 45 KM sur les crêtes se fera selon le plan de vol prévu, mais chose extraordinaire ce jour-là, les montagnes vont rester dégagées de nuages et de vent venant du plateau au Nord de la chaîne toute la journée et permettre à certains pilotes de faire l’aller-retour sur la crête et bien plus encore. L’option plus courante de rejoindre le piémont de la chaîne et la vallée surchauffée pour continuer le vol sera bonne aussi.

Nous laisserons ensuite la Sierra de Gredos derrière nous en passant par Avilla pour certains et plus à l’Est pour d’autres direction Nord-Est. Poussé par 20km/h de vent et des plafs à 3400, le survol de Segovie n’est que formalité pour finir plus au Nord-Est après plus de 230km de vol pour 4 pilotes du club et record battu pour le chauffeur occasionnel de luxe de Patrick, Alex, avec 249 km. A noter que la quasi-totalité des pilotes flirteront avec les 150 km.

Depuis 3 ans déjà, chaque année, une petite quinzaine de pilotes du club Haizehegoa fait communion avec Patrick pour des vols mémorables et ce, grâce à l’impulsion de notre cher président Etienne qui a su porter l’engouement. Cette année le rendez-vous est déjà pris pour la semaine de l’ascension. Les places sont parties aussi vite que pour des épreuves méga populaires du sport. En une soirée c’est plié !

Le manque de réussite coté météo dans les Alpes ne nous a permis d’y voler que la 1ère année avec une très belle semaine et des vols atypiques et techniques, loin des itinéraires des grands vols de distance alpins. Des pilotes en pleine progression et néophytes dans le massif ont clos cette semaine par un beau vol depuis le déco du Revard et posé chez Berod en passant par le Semnoz la Tournette et les Aravis. Une très belle semaine et de belles rencontres comme celle de Bebelle ami de Patrick qui nous accompagnera la saison suivante en Espagne et nous a malheureusement quitté à tous l’automne dernier.

La 2éme année nous nous sommes retranchés comme la 3éme à Pedro Bernardo et nous a fait connaitre ce site magique à 5 heures seulement du Pays Basque. Plusieurs pilotes vont boucler leurpremier 100 km avec un vol mi montagne mi plaine et un plan de vol bien opportun et à l’ancienne avec des points de repère au sol et Patrick et son œil de lynx qui suit tous les pilotes de la terre ferme ! Chapeau l’artiste ! Le prochain rendez-vous est pris et à très vite pour les absents et pour des semaines pleines de rires de bonne humeur et de vols bien sûr !

Il est à noter que Patrick avait déjà créé des liens très forts avec le Pays Basque dés le tout début des années 80 lors de son service militaire au régiment parachutiste d’élite de Bayonne, le 1er Rpima.

Avec plus de 50 sauts en 1 an comme il le retrace dans son livre, l’excellence et sa folle envie de voler lui collait déjà à la peau !